Acupuncture anti-inflammatoire : mécanismes et implications cliniques

Mécanismes de l’acupuncture anti-inflammatoire

Mécanismes de l’acupuncture anti-inflammatoire

L’intérêt du traitement d’acupuncture anti-inflammatoire réside dans le fait que l’inflammation jouerait un rôle dans la mécanique et l’entretien de nombreuses maladies courantes.

Qu’est-ce que l’inflammation?

La rougeur, la chaleur, la douleur et l’enflure sont les signes cliniques de l’inflammation. Une limitation de fonction ou de mouvement peut aussi être une conséquence de l’inflammation. Si douleur et inflammation vont souvent de pair, il peut aussi parfois y avoir de la douleur sans que la  »chaleur » soit concernée, comme dans les cas de douleurs par  »froid-humidité ».

Comment l’effet de l’acupuncture anti-inflammatoire a-t-il été mis en évidence dans différents troubles de santé?

Plusieurs récepteurs ont été identifié dans les cascades de signalisations moléculaires stimulés par le  » feu » dans la chimie du corps.

L’inflammation est unFire on Apple pathologique dont le brasier s’enflamme en laissant de multiples traces physiologiques quantifiables, qui peuvent être mesurés dans la circulation sanguine ou les tissus affectés par un trouble pathologique. C’est ce qui permet de mesurer l’apparition et la résorption du phénomène inflammatoire. On peut donc obtenir des mesures objectives quant à la présence de ces marqueurs de l’inflammation avant et après un traitement d’acupuncture anti-inflammatoire.

Acupuncture ou médicaments

Plusieurs médicaments sont couramment utilisés comme anti-douleur ou comme anti-inflammatoire. Les analgésiques au sens large figure parmi les 5 médicaments les plus consommés par les hommes canadiens. (1) L’utilisation de l’ acupuncture anti-inflammatoire est en progression constante, puisque l’acupuncture fait désormais partie du discours ambiant adressant la gestion de la douleur chronique. (12)

La mort figure parmi les effets secondaires de certains des médicaments utilisés dans le traitement de la douleur  ლ(。-﹏-。 ლ) tel que nous le démontre cruellement la crise des opioïdes. Ceux-ci auraient fauché la vie de 7 personnes par jour en 2016. Le taux de décès attribuable aux opioïdes dépasserait même 10 morts pour 100 000 habitants en Colombie-Britannique, en Alberta, au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest. (1)

Dans une étude réalisée à l’urgence, l’acupuncture a surpassé la morphine en efficacité pour contrôler la douleur aigüe. (2) Ce n’est pas pour rien: les endomorphines, dynorphines et autres substances antalgiques endogènes, semblables aux opiacés à l’échelle moléculaire, qui sont produites par le corps sous acupuncture, sont des  »drogues innées », qui une fois combinées, sont supérieures en puissance à la morphine seule. Différentes fréquences de stimulation sur les points d’acupuncture favoriseraient la sécrétion privilégiée de neuropeptides spécifiques. (3)

Les médicaments anti-inflammatoires ne présentent pas les mêmes risques de surdose que les opioïdes. Cependant, ils présentent aussi des effets secondaires. Par exemple, certains médicaments anti-inflammatoires qui agissent avec efficacité sur l’inflammation pourraient aussi nuire, dans leur spécificité, à des voies de signalisation impliquées dans la régénération des tissus blessés. Ce serait le cas des médicaments Coxib (Cox-2 inhibitors). La glace aurait aussi un effet nocif passé le stade initial de l’inflammation, en ralentissant des phénomènes inflammatoires propices à la régénération et la guérison. (4)

Pourquoi choisir l’acupuncture?

L’acupuncture est sécuritaire. L’acupuncture agit efficacement sur la douleur et l’inflammation, tout en étant un investissement sûr à long terme puisque ses effets seraient remarquablement durables dans le temps. En effet, 90% des bénéfices des traitements d’acupuncture visant la douleur chronique seraient conservés 12 mois après l’intervention. (9)

Effets biochimiques de l’acupuncture anti-inflammatoire

Comparativement aux effets systémique de l’acupuncture, le champ d’action d’une seule molécule anti-inflammatoire présente un rayonnement limité quant aux différentes voies de signalisations impliquées dans le traitement de l’inflammation.

Différentes modalités et points d’acupuncture choisis pour un traitement donné pourraient réguler de manière caractéristique des voies de signalisations biochimiques. Les manipulations sur l’aiguille et les différents points d’acupuncture choisis auront ainsi une spécificité dans l’effet thérapeutique escompté. L’effet de l’acupuncture sur l’inflammation aurait été mis en évidence par divers marqueurs, dont certaines cytokines pro-inflammatoires. L’acupuncture LASER  serait notamment responsable de la modulation à la baisse de la prostaglandine E2, la protéine C-reactive, ainsi que l’interleukine-6 (7) (8)

Modèle de cytokine: Interleukine-6 (IL-6) 

Plusieurs marqueurs, tels que IL-1β ,  IL-2 IL-4, IL-10,  IL-13GM-CSF (Granulocyte Colony Stimulating Factor)   ont servi à démontrer la modulation à la baisse de facteurs pro-inflammatoire suite au traitement d’acupuncture anti-inflammatoire. (5) (6)

Fire Extinguisher on Emojipedia 6.0

Quelques modèles ont été proposé pour expliquer la mécanique anti-inflammatoire de l’acupuncture.

acupuncture anti-inflammatoire

Les mécanismes anti-inflammatoires du traitement d’acupuncture favorisent le retour à l’homéostasie et la régénération des tissus lésés. Par exemple, la guérison des tendons par l’acupuncture anti-inflammatoire favoriserait la stimulation de la production de collagène de type 1 -la protéine la plus abondante de l’organisme humain…et du règne animal-

acupuncture anti-inflammatoire

Il reste certainement des découvertes fascinantes à faire sur les mécanismes derrière le fonctionnement du traitement par acupuncture. Ce qu’on sait déjà, c’est que l’acupuncture agirait à plusieurs niveaux sur les processus inflammatoires, tout en améliorant le temps de récupération.

MÉCANISMES ANTI-INFLAMMATOIRES DE L’ACUPUNCTURE PAR PATHOLOGIES

De nombreuses études, plusieurs sur le modèle murin et bon nombre d’autres sur le modèle humain, ont débuté à élucider les mécanismes anti-inflammatoires de l’acupuncture en isolant des marqueurs clés liés aux processus inflammatoires présents dans différents troubles de santé en particuler. Voici un survol de quelques découvertes intéressantes.

Parkinson

L’acupuncture régule à la baisse les niveaux d’expression des protéines ERK 1/2, TNF-α, la cytokine IL-1β et hausse l’expression de la tyrosine hydroxylase -impliquée dans la synthèse de la dopamine, l’épinéphrine et la norepinéphrine- dans la matière grise. (11)

Tyrosine Hydroxylase (TH)

Pancréatite aigüe

L’électroacupuncture augmenterait la concentration d’ IL-10 des patients souffrant de pancréatite aigüe modérée et sévère. L’élévation de l’IL-10 supprimerait l’inflammation et contribuerait à la rémission des patients. (13)

Interleukine 10 (IL-10) IL-10 inhibe des lipopolysaccharides et des produits bactériens induisant des cytokines pro-inflammatoires tels que TNF-αIL-1β, IL-6IL-12.

Colite

Le traitement d’électroacupuncture anti-inflammatoire augmenterait l’IL-10, supprimerait l’expression de l’oxyde nitrique synthase inductible -une enzyme qui produit des radicaux libres- et diminue la présence de malondialdéhyde -un biomarqueur signant le stress oxydatif- dans les tissus. L’effet anti-inflammatoire de l’électroacupuncture serait donc dû partiellement à des propriétés anti-oxydantes. (14)

Oxyde nitrique synthase inductible -une enzyme qui produit des radicaux libres- peut être régulée à la baisse par le traitement d’acupuncture anti-inflammatoire.

Blessure à la colonne vertébrale

Le traitement d’acupuncture augmenterait le niveau d’IL-10 et diminuerait la concentration de TGF-β,  substance P et 5-HT dans le sang. (15)

Infarctus cérébral aigu (AVC ischémique)

Les niveaux élevés de protéine C réactive, TNF-α, IL-6 et IL-1β chez les patients victimes d’infarctus cérébral aigu ont été renversé au 3e et 7e jour après le traitement d’acupuncture, par une technique spécifique de crâniopuncture. (16)

Protéine C réactive

Références

(1) Santé Canada  Les cinq médicaments sur ordonnance les plus consommés, selon le sexe, le groupe d’âge et la catégorie de médicament, population à domicile de 25 à 79 ans, Canada, 2007 à 2011

(2) Acupuncture vs intravenous morphine in the management of acute pain in the ED

(3) Acupuncture and endorphins☆ Han et al.

 »EA of 2 Hz accelerates the release of enkephalin, beta-endorphin and endomorphin, while that of 100 Hz selectively increases the release of dynorphin.. A combination of the two frequencies produces a simultaneous release of all four opioid peptides, resulting in a maximal therapeutic effect.  »

(4) Healing Requires Inflammation
 »When you damage tissue through trauma or develop muscle soreness by exercising very intensely, you heal by using your immunity, the same biological mechanisms that you use to kill germs. This is called inflammation. »

(5) Effect of combined therapy on inflammatory markers

 »TNF-α levels were reduced in both groups, but a significant reduction was noted only in the case group (from 1.44±0.2 pg ml−1 before treatment to 1.41±0.5 pg ml−1 after treatment, P<0.001). In addition, there was a significant difference in anti-inflammatory activity (TNF-α reduction) between the case and control groups (P=0.04). IL-6 levels were reduced in both groups, but a significant reduction was noted only in the case group (from 1.44±0.3 pg ml−1 before treatment to 1.09±0.5 pg ml−1 after treatment, P<0.001). In addition, there was a significant difference in anti-inflammatory activity (IL-6 reduction) between the case and control groups (P<0.001).''

Comparative evaluation of the therapeutic effect of metformin monotherapy with metformin and acupuncture combined therapy on weight loss and insulin sensitivity in diabetic patients A Firouzjae et al. . 2016 May; 6(5): e209. Published online 2016 May 2. doi:  10.1038/nutd.2016.16 PMCID: PMC4895377

(6) See Cytokines and acupuncture paragraph in . 2013; 2013: 591796. Published online 2013 Feb 14. doi:  10.1155/2013/591796 PMCID: PMC3586443 The Anti-Inflammatory Effects of Acupuncture and Their Relevance to Allergic Rhinitis: A Narrative Review and Proposed Model John L. McDonald et al.

(7)  Therapeutic antioxidant and anti-inflammatory effects of laser acupuncture on patients with rheumatoid arthritis. Lasers in Surgery and Medicine 14 February 2016 Atef M. M. Attia et al. http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/lsm.22487/abstract

(8) Anti-inflammatory effect of laser acupuncture in ST36 (Zusanli) acupoint in mouse paw edema. Lasers in Medical Science 48:490-497, February 2016, Volume 31, Issue 2, pp 315–322 https://link.springer.com/article/10.1007%2Fs10103-015-1845-z

(9) The persistence of the effects of acupuncture after a course of treatment: a meta-analysis of patients with chronic pain MacPherson, H. et al.  doi: 10.1097/j.pain.0000000000000747 Pain: May 2017 – Volume 158 – Issue 5 – p 784–793
(10)  »Recent studies have shown that acupuncture can modulate both anti-inflammatory (AI) and mechanotransduction (MT) molecular pathways. Moreover, the modulation of these pathways can increase type I collagen synthesis, which is the main factor that influences tendon biomechanical properties. Our hypothesis is that acupuncture increases synthesis and subsequent reorganisation of type I collagen during tendon healing by concomitant modulation of the Toll-like receptor-nuclear factor-κB AI pathway, the mitogen-activated protein kinases pathway and the Rho/Rac-F-actin MT pathway. »
(14) Electroacupuncture ameliorates experimental colitis induced by TNBS through activation of interleukin-10 and inhibition of iNOS in mice Acta Cir. Bras. vol.29 no.12 São Paulo Dec. 2014 Annya Costa Araujo de Macedo Goes et al.
(15) [Effect of electroacupuncture on the expression of oligodendrocyte precursor cells in rats with compressed spinal cord injury].  Sichuan Da Xue Xue Bao Yi Xue Ban. 2014 Nov;45(6):919-23.  Huang SK et al.

(16) [Effect of Scalp-acupuncture Treatment on Levels of Serum High-sensitivity C-reactive Protein, and Pro-inflammatory Cytokines in Patients with Acute Cerebral Infarction]. Zhen Ci Yan Jiu. 2016 Feb;41(1):80-4. Wang JH et al.

(17) Schéma Modèle d’interaction des récepteurs: Mediators, Receptors, and Signalling Pathways in the Anti-Inflammatory and Antihyperalgesic Effects of Acupuncture (2015) John L. McDonaldAllan W. Cripps, and Peter K. Smith School of Medicine, Griffith Health Institute, Griffith Health, Griffith University, Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine
Volume 2015 (2015), Article ID 975632

(18) Schéma Modèle des mécanismes anti-inflammatoires dans la guérison des tendons: A hypothesis for the anti-inflammatory and mechanotransduction molecular mechanisms underlying acupuncture tendon healing. Almeida Mdos S1Guerra Fda Rde Oliveira LPVieira CPPimentel ER 2014

Related Posts