Acupuncture contre le rhume et la grippe

Acupuncture contre le rhume et la grippe

Acupuncture contre le rhume et la grippe

Acupuncture contre le rhume et la grippe

Acupuncture contre le rhume et la grippe

L’ acupuncture contre le rhume et la grippe. Prévention et traitement.

En plus d’une apologie de l’ acupuncture contre le rhume et la grippe , voici des recommandations bien utiles, rédigées lors de la fièvre médiatique de la grippe A. En effet, la grippe porcine, ou H1N1, était parmi nous en 2009.  Loin d’être la première grippe de l’histoire à présenter des risques de complications graves chez les asthmatiques, nouveaux-nés, personnes âgées et immuno-supprimées, elle ne sera certainement pas la dernière.  Prenons les moyens simples à notre disposition pour prévenir la prolifération des virus transmissibles par voies aériennes comme la grippe.  Si une infection survient, apprenez plus bas à réagir de manière naturelle et efficace aux différents stades de l’infection, qu’elle soit simple ou accompagnée de complications.  Voici un extrait d’un courriel viral, plein de bon sens:

 

L’auteur des premières recommandations suivantes est le Dr Vinay Goyal, urgentologue reconnu mondialement, directeur d’un département de médecine nucléaire, thyroïdique et cardiaque. Voici une traduction de son message, plein de sens. Des informations utiles à partager dans vos réseaux… Les seules voies d’accès pour le virus de la grippe, sont les narines, la bouche et la gorge. Lors d’une épidémie aussi largement répandue, il est pratiquement impossible de ne pas venir en contact avec la grippe A (H1N1) en dépit de toutes précautions.

 

Cependant, le problème réel n’est pas tant le contact avec le virus que sa prolifération. Pendant que nous sommes en bonne santé et que nous ne montrons pas de symptômes d’infection par la grippe A (H1N1), il y a des précautions à prendre pour éviter la prolifération du virus, l’aggravation des symptômes et le développement des infections secondaires.Malheureusement, ces précautions, relativement simples, ne sont pas suffisamment publicisées dans la plupart des communications officielles. Voici donc ces quelques précautions:

 

1. Éviter, dans la mesure du possible, de se toucher le visage avec les mains.

 

2. Deux fois par jour, se gargariser avec de l’eau chaude salée. Il s’écoule normalement de 2 à 3 jours entre le moment où la gorge et les narines sont infectées et l’apparition des symptômes. Se gargariser régulièrement peut ainsi prévenir la prolifération du virus. D’une certaine façon, se gargariser avec de l’eau salée, a le même effet sur une personne en santé qu’un vaccin sur une personne infectée. Il ne faut donc pas sous-estimer cette méthode préventive simple, peu dispendieuse et efficace.

3. Au moins une fois par jour, nettoyer les narines avec de l’eau chaude salée. Se moucher avec vigueur puis, à l’aide d’un coton tige trempé dans l’eau chaude salée, badigeonner les deux narines. C’est une autre méthode efficace pour diminuer la propagation du virus.

 

4. Renforcer notre système immunitaire en mangeant des aliments riches en vitamine ‘C’. Si la vitamine ‘C’ est prise sous forme de tablettes, s’assurer qu’elles contiennent également du Zinc afin d’accélérer l’absorption.

 

5. Boire le plus possible de boissons chaudes. Les boissons chaudes ont le même effet que le gargarisme mais de façon inverse. Les boissons chaudes nettoient la gorge des virus qui pourraient s’y trouver puis les entraînent dans l’estomac où ils ne peuvent pas survivre, évitant ainsi leur prolifération ou tout autre dommage.Il y aurait avantage à faire parvenir ce message au plus grand nombre de personnes possible; ça ne peut que rendre service.

 

Consulter en acupuncture dès le début d’un rhume ou d’une grippe. Avertissement: Les conseils médicinaux et d’hygiène de vie qui suivent peuvent être contre-indiqués à votre état de santé ou en combinaison avec vos médicaments. Cet article ne peut remplacer l’avis d’un professionnel de la santé, tel qu’un acupuncteur, dans un contexte clinique.

 

En temps d’épidémie familiale ou même durant toute la période de l’infection, l’échinacée (en teinture) et la vitamine C, des agrumes (clémentine, citron, orange) et des manoeuvres de pincé-roulé, pour tous, sont de mise. Votre acupuncteur à la Clinique Shanti peut vous apprendre la bienfaisante technique pluri-millénaire du pincé-roulé; c’est un outil à mettre dans sa poche!

 

Plus l’affection est récente, plus on applique le protocole fréquemment. Avec de l’eau chaude en quantités généreuses.

 

Le premier jour: aux 30 minutes pour la teinture d’échinacée et aux heures pour la vitamine C 250 mg. Un changement de l’aspect et de la fréquence des selles peut alors être observé. Les jours subséquents, si la menace d’infection est toujours présente ou déjà installée; avant les repas, 3-5X- jour, appliquez la posologie décrite à la fin de cet article.

Echinacea Purpurea

Echinacea Purpurea

Vent-Froid

Si les frissons prédominent sur la fièvre, et que le mucus reste clair (comme il l’est presque toujours au début) et-ou la gorge ne fait que piquotter tout au long de l’infection:ajouter gingembre, ail et cayenne à l’alimentation et faire un exercice qui fait transpirer 1X-jour.

 

Tisane de menthe douce, gingembre, thym, échinacée (fleurs et racines).

 

Vent-Chaud

Si la fièvre prédomine sur les frissons, et que le mucus devient épais (avec possibilité de congestion nasale importante) et-ou la gorge est douloureuse (plus que seulement piquotter; douleur en avalant):arrêter les plantes et aliments piquants-chauds comme l’ail, le gingembre, le thym et la cayenne. éviter particulièrement les aliments cuits sur le grill ou frits.

 

Tisane de menthe poivrée, sureau, thym, plantain, échinacée (fleurs et racines).

 

Si la fièvre s’installe, ajouter:cataire, achillée millefeuille.  Traitement à la vapeur:Faire bouillir un litre d’eau et y plonger:camomille, menthe douce, sureau, calendule (calendule contre-indiquée en grossesse)

 

S’installer toute la tête au dessus de la vapeur et se couvrir d’une serviette. Respirer par le nez et moucher au besoin, puis retourner à la vapeur.

 

Après 5 jours de traitement, si l’état ne semble pas s’améliorer et-ou si le mucus de devient vert et-ou strié de sang:ajouter l’ hydraste (teinture) au traitement de base échinacée-vitamine C-pincer rouler décrit plus haut.

 

LA TOUX

Tout les types de toux: frictionner le thorax antérieur et postérieur en insistant sur la ligne médiane, avec de l’huile essentielle de sapin baumier pure ou légèrement diluée dans de l’huile d’amande douce.

 

Si la toux productive (avec mucus) descend aux bronches:sureau, thym, plantain, molène sont des alliés de choix. Si la toux est sèche, irritante, sans mucus:thym, plantain, molène, guimauve, cerisier de printemps stoppent la toux et renouvellent les muqueuses. Si la toux est spasmodique, en quintes:ajouter aux recettes précédentes camomille et pincée de lavandeAprès le passage de l’infection, (il n’y a plus de fièvre ni de mucus) si la fatigue persiste: Pour un mois de profonde tonification et de sage prévention: boire environ un litre par jour;reishi (à ajouter dans l’eau bouillante sur le feu 20-30 minutes avant de retirer du feu, verser sur les autres plantes puis couvrir 10-15 minutes additionnelles: mélisse, fenouil, avoine fleurie entière, ortie, miel ou sirop d’érable, juste assez pour rendre le breuvage acceptable.

 

Continuer la vitamine C le matin. Le soir, prendre un comprimé de yogourt contenant les bactéries amicales pré-biotiques et probiotiques.Si les ganglions sont encore enflés:ajouter à la recette précédente calendule et gaillet grateron (teinture; adulte: 6-12 gouttes). Demandez un bilan sanguin si après un mois de traitement cette condition précise ne s’améliore pas. (ganglions enflés/sensibles au toucher)

 

Et le plus important: garder le sourire, buvez le plus de liquides possibles et reposez-vous bien. L’art de la convalescence: on prescrivait autrefois avec beaucoup de sagesse une journée de repos par journée de fièvre après le passage de celle-ci.

 

Les plantes mentionnées sont prises en infusion (sauf l’échinacée, l’hydraste et le gaillet gratteron qui sont prises en teinture)infusion: 1c. à thé par plante par tasse d’eau, couvrir d’eau chaude 10-15 minutes. Boire au moins 1 litre par jour, et plus au besoin. Teinture d’échinacée: adulte; 20-30 gouttes peut être contre-indiquée dans les maladies autoimmunes, allergies, tuberculoses, la sclérose en plaques, le sida.teinture d’hydraste: adulte; 5-10 gouttes, pas plus, 2-4X-jour, pas plus et pas plus longtemps que 3 semaines (risque de dommage hépatique et-ou rénal), contre-indication: grossesse, inflammation aigue de l’estomac, problèmes d’assimilation des vitamines du groupe B.

Photo d’Echinacea Purpurea de H.Zell

Olivier Roy, Acupuncteur, Clinique Shanti, Acupuncture Montréal.

 

Prendre rendez-vous

Related Posts