Acupuncture et Insomnie - Acupuncture Montréal Clinique Shanti

Acupuncture et Insomnie

Acupression et insomnie

Acupuncture et Insomnie

Acupression et insomnieAcupuncture et insomnie.

Comment l’acupuncture peut intervenir sur la qualité du sommeil.

 

Connaissez-vous ces fascinantes applications qui permettent de déterminer, en analysant les mouvements et la respiration du dormeur, la durée des phases du sommeil? (lent, paradoxal, intermédiaire)…Elles permettent un suivi avec données objectives de l’évolution au fil des nuits et des traitements pour les patients consultant pour troubles du sommeil en acupuncture. À utiliser idéalement de pair avec un journal de bord des observations subjectives notées au réveil, les informations fournies par l’application rassurent les cartésiens dans leur démarche de traitements en acupuncture et apporte des renseignements précis pour la note d’évolution à leur dossier. À 1$, un excellent retour sur investissement! (i.e. www.sleepcycle.com) Certain que c’est à éviter chez les patients souffrant d’électrosensibilité, un ‘facteur étiologique’ (ou cause possible d’insomnie), le téléphone ou la tablette doit être placé sous l’oreiller!

 

La qualité de notre sommeil est influencée par de nombreux facteurs, et parmi les causes de perturbations du sommeil les plus fréquentes, notons l’anxiété et la douleur. Les troubles de santé peuvent également intervenir sur la durée de sommeil nécessaire ressentie. Parmi les causes courantes qui demandent une augmentation du repos, notons l’hypothyroïdie, les atteintes immunitaires (i.e. allergies),  l’anxiété, la href= »http://laclinique.net/beneficiez-de-lacupuncture-aujourdhui/depression-et-acupuncture/ » target= »_blank »>dépression et la dépression saisonnière.

 

Pourquoi? Parce que les phases du sommeil sont contrôlées par les principes de l’homéostasie que dicte notre horloge biologique. C’est-à-dire que les états de conscience dans lesquelles nous plongeons en dormant sont une nécessité physiologique, et la privation de l’un ou l’autre de ces états amènent une dette biologique, que le corps tentera de régler en changeant la structure du sommeil lors de notre prochain assoupissement.

Acupuncture et insomnie

Acupuncture et insomnie

Ces différents états de conscience sont associées à des activités électriques cérébrales et sécrétions endocrines spécifiques. En dormant, notre cerveau s’adonne donc à une récréation bien spécifique et notre système hormonale entretient une activité glandulaire bien distincte de celle éveillée.

 

D’une espèce animale à l’autre, la profondeur du sommeil (ou le temps passé dans des états de conscience caractérisées par une activité cérébrale électrique aux ondes longues, soient 0 à 4 ondulations par secondes: le sommeil profond) dépend souvent de la possibilité d’être à l’abris des prédateurs et dangers, en sécurité.

 

Que vous ayez besoin de dormir 6, 8, ou 10 h par nuit, que vous preniez ou non une sieste, l’acupuncture peut vous aider à améliorer votre sommeil. L’acupuncture, comme elle joue sur l’homéostasie (l’équilibre) de l’organisme, est efficace pour traiter les troubles de sommeil.* 

 

Les cycles circadiens, qui dictent nos périodes de sommeil et d’éveil, sont associés aux méridiens extraordinaires yin et yang qiao mai. C’est le point de réunion de ces 2 vaisseaux énergétiques polarisés que l’on peut aussi stimuler par acupression; j’ai fait référence à ce procédé pour combattre l’insomnie et favoriser un sommeil réparateur dans une vidéo antérieur: 

 

Acupuncture et insomnie

Acupuncture et insomnie: pour une bonne nuit de sommeil…; Tutoriel vidéo réalisé par Coup de Pouce et Olivier Roy Acupuncteur

 

Ces cycles sont avant tout rythmés par les périodes de luminosité, mais il peut aussi y avoir une variation individuelle d’expression de ces cycles. Si la plupart des femmes ont besoin de 6,5 heures et la plupart des hommes de 8,5 heures de sommeil en continu (sommeil dit monophasique), il existe de nombreuses variantes polyphasiques viables, qui permettrait de réduire le temps total passé à dormir. Le plus courant étant le sommeil biphasique, couramment appelé  »siesta » dans les cultures latines. Il s’agit d’une nuit de 5-6 heures, couplée à une sieste tôt en pm de 20, 60 ou 90 min.

 

 

Il existe d’autres modèles polyphasiques (uberman, dymaxion, everyman) plus rares, mais qui fonctionnent pour certaines personnes. Le défi des ces routines spéciales est de créer un cadre permettant de bénéficier de toutes les phases de sommeil, malgré l’écourtement du temps consacré à dormir.

 

Il y aurait à l’heure actuelle des recherches qui auraient démontré que le sommeil biphasique, c’est-à-dire une nuit un peu plus courte suivi d’une sieste de 20 à 90 min. environ 7 h après l’éveil, a des avantages, dont une augmentation de la productivité et des capacités cognitives** par rapport au sommeil monophasique (nuit conventionnelle plus longue, sans sieste.)

 

Plusieurs cultures à travers le monde font la sieste, mais cette tradition serait née d’une nécessité plutôt que d’un souci de performance. Les athlètes d’aujourd’hui, eux, connaissent bien les vertus d’une sieste avant une compétition, et la science pourrait avoir trouvé la raison; le sommeil augmente la sécrétion de différentes hormones (excitants biochimiques), dont l’hormone de croissance, (souvent utlisée en doping sportif) qui aide à maintenir la structure corporelle et à régulariser le métabolisme, incluant un support au maintien de la glycémie (taux de sucre dans le sang; ce qui revient à l’énergie disponible en circulation pour l’utilisation des muscles.)

 

Voyons plus bas comment la médecine traditionnelle chinoise classe les principaux troubles du sommeil. Ces différents diagnostics énergétiques mènent à différents choix de points d’acupuncture à stimuler. Classification selon Olivier Roy Acupuncteur et Jeremy Ross, Acupuncture Point Combinations.

 

PLÉNITUDE

Feu du coeur

insomnie, souvent à court terme, sans aucun sommeil, sensations de chaleur, spécialement à la tête, agitation maniaque et folie possibles.

 

Feu du foie et de la vésicule biliaire avec hyperactivité du yang du foie

insomnie avec irritabilité, difficulté à relaxer, à s’arrêter, sensations de chaleur, spécialement à la tête, cépahalée possible.

 

Feu de l’estomac et stagnation de Qi de l’estomac

insomnie avec soucis intenses et congestion mentale, gastrite possible avec brûlements à l’estomac, ou reflux.

 

Stagnation de Qi du Coeur et Mucosités au Coeur

insomnie avec mélancolie et dépression, sensation de trop plein / congestion à la poitrine possible, confusion mentale possible.

 

Stagnation de Qi du Poumon

insomnie suivant un deuil ou une privation, sensation de trop plein / congestion à la poitrine possible, pleurs possibles.

 

Stagnation de Qi du Foie

insomnie avec dépression, frustration, colère réprimée, indigestion possible, tension musculaire prononcée possible.

 

Types VIDE

Vide de sang du coeur et de la rate

insomnie avec soucis, fatigue, étourdissements possibles, palpitations, mémoire affectée, aggravé par les études.

 

Vide de Qi du rein et vide de Qi de la vésicule biliaire

insomnie avec sursauts, timidité, terreurs nocturnes, grincement des dents possible, tension musculaire prononcée possible.

 

Vide de Qi du rein et et de la vessie

insomnie avec dépression, peur(s), effroi(s), anxiété ou désorientation, céphalée et tension du cou et des épaules possibles.

 

Type PLÉNITUDE sur VIDE

Feu du coeur et déficience du yin du coeur et du rein

insomnie avec anxiété, difficulté à relaxer, à s’arrêter, sensations de chaleur spécialement au niveau de la tête et de la poitrine, transpirations nocturnes, palpitations possibles.

 

Ces diagnostics énergétiques constituent des clichés instantanés des différents troubles du sommeil. Il n’y est pas discuté ici des étiologies (causes) de ces états. Parmi les causes les plus courantes de l’insomnie; l’âge avancée (changements hormonaux de la ménopause et de l’andropause), les soucis, les repas lourds le soir, les douleurs, les carences nutritionnelles, etc.

 

Même si l’insomnie peut se manifester à n’importe quel moment de l’année, la médecine traditionnelle chinoise prévoit une aggravation de certains problèmes de santé associés à l’élément du feu durant la saison associée à cet élément: l’été. Le coeur est l’organe yin du feu et c’est lui qui est responsable des activités de l’esprit au sens large, en particulier le maintien normal des états de conscience, dont le sommeil. Si la marée énergétique du coeur atteint son apogée entre 11h et 13h, c’est entre 23h et 1h, selon la règle midi-minuit, que le coeur est à sa marée la plus basse. C’est donc à ce moment crucial de la nuit que l’esprit, le  »Shén » (l’entité psychoviscérale associé au coeur) devrait être au repos.

 

Les journées plus longues de l’été peuvent, à elles seules, expliquer le plus grand défi à dormir suffisamment durant la période festive de l’année. Les longues journées de l’été nous amène aussi à manger plus tard, ce qui n’aide pas plus à se coucher tôt. La chaleur caniculaire aussi peut devenir un obstacle important à l’endormissement. C’est ainsi que l’été est un moment d’embrasement de l’esprit, et c’est pourquoi les troubles de sommeil rangés du côté de la plénitude seront souvent aggravés durant la saison estivale, la saison durant laquelle le feu atteint son paroxysme sur terre. En revanche, les problèmes de sommeil de type vide pourrait être améliorés par le passage de l’été, voir réglés, si de bonnes habitudes, de bons rythmes, sont instaurés durant cette période pour être maintenus.

 

Effectivement, que vous ayez besoin de 6h de sommeil ou de 10, ou encore que vous ayez réussi à instaurer une routine polyphasique vous permettant de dormir moins et d’augmenter vos performances, le dénominateur commun préférentiel, qui assure une récupération adéquate et le maintien de votre homéostasie, c’est celui de la régularité. Un rythme régulier. Comme votre coeur qui bat au fond de votre poitrine. Physiologiquement, la santé du coeur ne se mesure pas qu’à sa capacité à fournir un effort, mais bien aussi à sa capacité plus ou moins rapide à retrouver son calme régulier après avoir fourni un effort. Sa vitessse de récupération, autrement dit.

 

*Résumé d’une étude allemande conduite en 1999: Acupuncture and insomnia.

 

Good sleep, bad sleep! The role of daytime naps in healthy adults.

Related Posts