La stratégie de l'acupuncture. Acupuncture Montréal.

La force du changement et la stratégie de l’acupuncture

La force du changement et la stratégie de l’acupuncture

La force du changement et la stratégie de l’acupuncture

La force du changement et la stratégie de l’acupunctureC’est un grand défi la vie!

Voyons comment la stratégie de l’acupuncture peut vous assister. Il y a dans la vie à peu près autant de bons moments que de moins bons moments, tant que l’on demeure sous l’influence des conséquences des forces du changement et des principes gouvernant ces changements.

Aussi, beaucoup de mauvaises habitudes viennent de la volonté de reproduire des bons moments. Chaque moment est en réalité unique, et on ne peut les reproduire. En grandissant on apprend qu’on ne peut revenir en arrière et qu’il est possible d’accepter qu’une journée soit super et une autre super difficile.

Tout peut aussi changer très rapidement, ce qui peut être aussi très difficile à accepter. Par exemple, on peut se sentir formidable un instant, et vivre autre chose la seconde d’après qui fait que tout bascule et tout s’écroule.  Ensuite, tout peut tout aussi bien s’arranger aussi rapidement.  Mais, parfois les changements imposent de nouvelles conditions, qui sont là pour rester.

Il y a une sagesse dans la capacité d’accepter les changements intérieurs et extérieurs et de garder l’équilibre malgré ces changements:  un adulte peut très bien avoir appris à réprimer les crises de bébé devant l’adversié mais continuer à vivre intérieurement les mêmes réactions émotives répétées durant la petite enfance…

L’adulte qui atteint la maturité spirituelle apprend à protéger sa paix malgré les changements, qu’ils soient positifs ou négatifs en apparence. C’est ainsi qu’on devient immunisé aux conséquences des forces du changements et des lois de la nature gouvernant ces changements, invincible face aux éléments, tant intérieurs qu’extérieurs. En attendant, quoi faire pour s’adapter plus rapidement et plus aisément aux changements?

3 STRATÉGIES D’ADAPTATION

L’acupuncture

La Médecine Traditionnelle Chinoise a développé une approche tout spécialement dédiée à stimuler les ressources innées nécessaires pour faire face aux grands changements de la vie, sans effets secondaires; l’acupuncture. Comment ça fonctionne?

Selon la MTC, Les entités psycho-viscérales des organes internes gèrent tous différents aspects des réactions et des impacts des grands changements.  Voyons comment, en décortiquant 5 aspects du changement, avec les correspondances associées aux forces des différents organes et entrailles du corps humain.  Ainsi;

1. La TERRE.  La triade Rate-Pancréas-Estomac permet de  »digérer » le choc initial des grands bouleversements.  On dit d’ailleurs des gens qui digèrent bien leur nourriture qu’ils sont de bons candidats pour le changement, puisqu’ils ont la capacité inhérente de bien absorber les rebondissements et qu’ils sont à même d’assimiler les informations nécessaires à une adaptation réussie grâce à leur bonne humeur.  Inversement, chez le sujet à la terre déséquilibrée, il y aura des soucis excessifs ainsi que de la rumination mentale.

2. L’EAU.  Le couple Rein-Vessie assure l’endurance nécessaire aux longues adaptations, la résilience face aux nombreux grands changements, ainsi que le sentiment de sécurité intérieure, qui vient de la compréhension des enjeux et des perspectives.  Les gens aux  »reins solides » sont capables d’en prendre, de tomber et de se relever, de faire face aux revers avec vigueur.  Inversement, chez le sujet à l’eau déséquilibrée, il y aura de l’insécurité, de la fuite, et de la dépendance affective.

3. Le FEU.  Le couple Coeur-Intestin grêle admet le discernement nécessaire à vivre la tempête et la nouvelle organisation qui s’ensuit dans la paix intérieure.  Les constitutions qui ont  »la main sur le coeur » ont la faculté de discerner leurs réactions émotionnelles de la réalité telle qu’elle se présente.  C’est ainsi qu’ils peuvent trouver la paix et prévenir de sombrer dans la folie furieuse (i.e. meurtre au second degré, etc.)

4. Le BOIS.  Le couple Foie-Vésicule biliaire fait de la discrimination une force;  la capacité de trancher entre ce qui est vrai et ce qui est faux.  Le bois, c’est aussi la vision, la direction et la conviction dans la prise de décisions importantes.  De plus, la force du bois, c’est la capacité de respecter et faire respecter ses limites.

Le foie fait aussi en sorte que l’énergie vitale circule librement dans tout l’organisme:  C’est le blocage dans cette circulation qui fait naître un grand nombre de pathologies tant physiques que psychologiques, dont les troubles reliés à la gestion de la colère.  C’est dans la force yin du bois que s’inscrit la compassion, qui tempère les frustrations et colères réactives.  Un foie engorgé fera naître la sensation de frustration, qui peut mener à la colère explosive. (i.e. chicanes exagérées pour un rien, meurtre au premier degré, etc.)  Une colère longtemps réprimée présente le danger de se comprimer en rage.  (i.e. rage au volant, etc.)

5.  Le MÉTAL.  Le couple Poumon-Gros intestin donne la rigueur de couper net avec le passé pour laisser aller sur ce qui n’est plus nécessaire, ce qui n’appartient pas à soi, etc.  C’est ce mouvement qui admet le renouveau et le passage à autre chose, à la découverte de meilleures conditions.   Inversement, chez le sujet au métal déséquilibré, le deuil des conditions passées sera long, parfois jamais résolu, et il pourra y avoir du ressentiment (i.e. de la colère qui cache une grande tristesse) ainsi que de la mélancolie.

Par le traitement d’acupuncture, on adressera selon le vécu et la constitution du patient, ce qui retient l’équilibre naturel de revenir.  Ainsi, on pourrait, par exemple, à la fois travailler sur le bois et le métal, tout en nourrissant l’eau.  Mais dans presque tous les cas, les grands changements de la vie secouent suffisamment l’homéostasie temporairement pour qu’une intervention ciblée sur les points réflexes de la terre et de l’eau soit très bénéfique à court et moyen terme.

Les plantes adaptogènes

Les plantes médicinales adaptogènes sont des remèdes spécifiques aux adaptations difficiles.  Elle peuvent nourrir pour renforcir, tonifier sans stimuler, question de réveiller les fonctions organiques sans les épuiser, ou encore, calmer, pour permettre la récupération, selon les besoins personnels de chacun.  Voici quelques plantes couramment utilisées.

1. Ginseng. Tonique supérieur selon la MTC. Tonifie l’énergie vitale. Stimule l’organisme en entier. Revigorant. En ampoules ou décoction de la racine. (Ne pas prendre de café avec cette plante. Déconseillée aux enfants, femmes enceintes, patients présentant des signes de chaleur, hypertension.  Traditionnellement réservé aux patients de plus de 40 ans.  Les femmes doivent en éviter l’usage prolongée pour éviter de perturber l’équilibre hormonale.)

Ortie.  Diurétique léger, il renforce la fonction rénale.  Calme les surrénales et minéralise l’organisme en entier.  Infusion en tisane ou ajouter les feuilles séchées aux vinaigrettes, sauces, soupes, ragouts et potages.  Sécuritaire pour toute la famille.

3. Ashwagandha (traditionnellement plus ou moins réservé aux hommes en ayurveda)  Somnifère léger.  Peut par contre être consommé le jour sans somnolence. En fait son effet calmant sur l’anxiété agit en nourrissant le système nerveux.  Tonique profond.  Revitalisant des organes sexuels.  On peut mélanger 1/2 à 1 c. de la poudre séchée des racines aux jus frais et smoothies, ou encore mélanger la poudre à du lait chaud et du miel.  Cette préparation traditionnelle était prescrite dans les cas de grande fatigue, consommée le soir avant d’aller au lit pour approfondir le sommeil.

L’auto-suggestion positive

Invocation des 5 éléments.  Répéter 5 X  tous les matins devant le miroir.  Vous pouvez aussi composer vos propres suggestions positives.  Les suggestions agissent par la reprogrammation du discours intérieur.  Les suggestions suivantes ont été développé par Olivier Roy, Acupuncteur, pour stimuler de manière équilibrée le développement des forces vitales tant au niveau physique, psychologique, que spirituel.

Je suis plus fort que le roc, clair que le cristal, brillant que la lumière. (MÉTAL)

Je suis aussi souple et aussi sage que le ruisseau, j’ai le même âge que l’eau qui coule à la rivière. (EAU)

Je suis bien ancré, enraciné, je suis bien ancré, enraciné. (BOIS)

Je suis la flamme qui, malgré le vent, n’a point vascillé. (FEU)

Je plante ferme, mes 2 pieds, dans la Terre Mère. (TERRE)

Olivier Roy, Acupuncteur, Clinique Shanti, Montréal.

Related Posts