Stress et acupuncture : La Solution Qui Relaxe

Stress et acupuncture: La Solution Qui Relaxe

Stress et acupuncture: La Solution Qui Relaxe

Stress et acupuncture: La Solution Qui Relaxe

Stress et acupuncture: La Solution Qui Relaxe

FATIGUÉ DE STRESSER?

Stress et acupuncture : la solution qui relaxe.

Article par Olivier Roy, Acupuncteur.

On est exposé au quotidien à plusieurs sources de stress. Par l’acupuncture, une approche issue de la médecine traditionnelle chinoise âgée de 5000 ans, on peut s’arrêter au paroxysme d’une journée de travail et tout changer en l’espace de 15 minutes. Stress et acupuncture : un fléau de la vie moderne et une solution naturelle des plus efficaces pour gérer.

 

Le médecin Walter Cannon, un des premiers à décrire le phénomène du stress en 1915, explique que toutes les situations menant l’individu en position de lutte ou de fuite constituent un stress¹. Cela équivaut, au niveau émotionnel, à vivre toute la gamme d’émotions gravitant autour de la colère et de la peur. Même s’il n’est pas toujours facile de reconnaître ces états en soi, on traduit souvent le stress à l’égard d’autrui par des relations tendues où la frustration et l’affrontement assombrissent nos échanges.

 

En acupuncture, on considère le stress comme une énergie qui circule mal, causant ainsi un inconfort. Le traitement permet de recycler ce qui ne coulait plus en énergie réutilisable, à la manière de la débâcle printannière, qui cède la place aux flots de la rivière.

 

Au niveau physiologique, plus on stresse, plus la tempête fait rage. On amène les glandes surrénales à injecter un cocktail d’adrénaline dans la circulation sanguine. Le cervelet, pour sa part, annexe primitive de notre ordinateur central, ne voit pas la différence entre une possibilité stressante et la réalité. On envoit donc des signaux d’urgences aux centres cérébraux et des réflexes tendent nos groupes musculaires ciblés comme un bouclier, que la menace soit réelle ou non. Si l’on compare la machine humaine à une chaîne, le maillon faible sera ainsi stimulé par la dose d’adrénaline. De là, notre maille sensible risque de céder, entraînant par le fait même un stress supplémentaire à l’ensemble du corps. On parle ici des réactions individualisées au stress: certains réagiront par un malaise, un spasme au dos, de la colère, d’autres par de la difficulté à respirer, digérer, dormir, etc.

 

Si on peut aggraver n’importe quel déséquilibre avec une dose de stress, plusieurs maladies ont souvent pour cause principale le stress lui-même. Si l’on peut mourir subitement sous l’effet d’un stress intense, tout stress peut causer à moyen terme des lésions physiques bien tangibles. On vit aussi plusieurs stress inconscients; la pollution automobile en est un bon exemple . Même si l’on prend l’habitude de certains stress, on néglige souvent de corriger certaines situations avant qu’elles ne deviennent dommageables…

 

Dans tout les cas où le stress entre en question, on bénéficiera entièrement de l’acupuncture. On verra d’abord pourquoi du point de vue imagée de la médecine traditionnelle chinoise, qui n’a jamais dissociée le corps de l’esprit.

 

Comme on l’a vu plus haut, la réaction de lutte et de fuite face au stress met en jeu deux pôles émotifs: la colère et la peur. On explique, par la théorie des 5 éléments, que la colère est le revers négatif de l’élément Bois. La peur, de son côté, le côté sombre de l’élément Eau.

 

Ensuite, il faut savoir que les aiguilles d’acupuncture sont constituées d’un alliage de deux matières métalliques.

 

Aussi, on trouve toujours l’élément Bois du sujet stressé en excès. Pour le traiter, on exerce avec l’élément Métal une relation de contrôle sur l’élément Bois; exactement comme on utilise le métal pour sculpter le bois.

 

Pour un traitement efficace du patient tendu, il est nécessaire de nourrir l’élément Eau, qui s’épuise au stress. Le Métal enrichit l’Eau. En effet, les qualités nutritives de l’eau sont attribuées aux minéraux qui la compose.

 

Avec les aiguilles d’acupuncture, on relâche aussi l’enveloppe des muscles. Cela permet une dilatation des vaisseaux sanguins et conséquemment une chute thérapeutique de la tension artérielle. On observe une concentration accrue d’endorphines, les hormones du bien-être, au sein du liquide dans lequel baigne notre cerveau. On se sent bien. Le système nerveux parasympathique, qu’on utilise en montant dans un hamac pour bien digérer, prend alors le dessus sur le système nerveux sympathique, qu’on blâme habituellement de nous faire grimper dans les rideaux. On ressent alors une profonde relaxation et on quitte la clinique d’acupuncture frais et dispos!

 

Pour environ 70$, on peut tous bénéficier de l’acupuncture. En fait, plus on est stressé, plus les aiguilles jetables, sans injection et fines comme un cheveu feront du bien. Lorsque l’on consulte en acupuncture pour un problème de santé, il faut en général compter un mois de traitements hebdomadaires par année de symptômes pour retrouver notre état de santé optimal. Si les symptômes sont apparus récemment, on peut espérer un suivi soutenu à court terme. À l’unanimité, on savoure à coup sûr les plaisirs de la relaxation dès la première visite!

¹Développé davantage un peu plus tard dans la première phase de la théorie d’adaptation d’Hans Selye.

 

Olivier Roy, Acupuncteur , Clinique Shanti Acupuncture Montréal

Prendre rendez-vous en acupuncture ici.

Related Posts