🌿Artemisia: L’Apothicaire à travers les frontières

🌿Artemisia: L’Apothicaire à travers les frontières

✈️ Un survol de quelques Artemisia notoires

En 2015, le prix Nobel est remis à Tu Youyou, dont les recherches dans la lutte contre le paludisme ont été couronnées, ayant permis de découvrir l’artémisinine, une parcelle de la plante Artemisia Annua démontrée active contre la malaria.

L’utilisation traditionnelle de l’Artemisia Afra, la variété indigène à l’Afrique, qui ne contient pourtant pas d’artémisinine, est néanmoins supposé efficace sur le terrain comme antipaludique. –Malaria Business, France 24, 2019

En 2020, la Covid-19 prend la planète en otage. Suite aux scandales à l’OMS, des nations ont décidé de retirer leur soutien peu après le gel du financement américain à l’organisation mondiale de la santé. Un des points de tension, notamment pour plusieurs pays africains, dont le président du Madagascar Andry Rajoelina, concerne un remède traditionnel controversé quant à ses allégations thérapeutiques concernant le coronavirus (Covid-19). Le remède a été développé en pleine pandémie sur la mère des continents, à base notamment d’extraits d’Artemisia.

🎯 L’étymologie du genre Artemisia

Provient du latin artemisia → voir Artémis, déesse de la nature et des animaux sauvages, la chasseresse aux flèches d’or.

Artémis (en grec ancien Ἄρτεμις / Ártemis)
Artémis (en grec ancien Ἄρτεμις / Ártemis)

« Artémis (en grec ancien Ἄρτεμις / Ártemis) est, dans la mythologie grecque, la déesse de la nature sauvage, de la chasse, des accouchements et une des déesses associées à la Lune avec Hécate et Séléné … Elle a le pouvoir de faire naître les épidémies et au contraire a le pouvoir de guérir. Elle est également la cause des morts subites et du mal qui emporte les femmes en couche. Elle est protectrice des chemins et des ports, des très jeunes enfants et des bébés animaux. Ses cultes se rapportaient aux grands moments de la vie d’une femme : sa naissance, sa puberté et sa mort … Elle erre aussi dans les agros, les terres en friches, incultes et peu fréquentées…elle « a sa place en bordure de mer, dans les zones côtières où entre terre et eau les limites sont indécises. »…Elle est aussi à la tête d’une troupe de 20 nymphes du mont Amnisos et de jeunes mortelles, qu’elle mène à travers les forêts. L’Iliade en parle comme de « l’agreste Artémis […], la dame des fauves …»

🌿 Famille botanique des Astéracées

Artemisia peut faire référence en fait à plusieurs herbes médicinales utilisées à travers le monde. Artemisia regrouperait en fait entre 200 et 400 espèces. Les quelques espèces médicinales discutées ici inclues:

Artemisia Absinthium (Absinthe ou wormwood)

Artemisia Vulgaris (Armoise commune ou mugwort)

Artemisia Abrotanum (Aurone ou Armoise citronelle)

Artemisia Tridentata (Tridentée ou sagebrush)

Qīng Hāo 青蒿 (En général Artemisia Apiacea mais aussi Artemisia Annua)

Ài yè 艾葉 (Artemisia Argyi H.Lév. & Vaniot)

Yīn Chén Hāo 茵陈 (Artemisia Capillari)

En plus de leurs usages médicinaux visant l’interne, l’une de ces armoises, A. Argyi (ài yè, 艾葉), constitue le meilleur type d’Artemisia, en usage externe, pour la pratique de l’acupuncture – moxibustion une médecine intégrative plurimillénaire.

Artemisia Vulgaris (Armoise commune)
Artemisia Vulgaris (Armoise commune)
Artemisia Abronatum
(Aurone ou Armoise citronnelle)
Artemisia Abronatum
(Aurone ou Armoise citronnelle)
Artemisia tridentata (Armoise tridentée ou sagebrush)
Artemisia tridentata (Armoise tridentée ou sagebrush)
Artemisia tridentata (Armoise tridentée ou sagebrush)

Artemisia d’ici et d’ailleurs

En Occident, Artemisia Absinthium (l’Absinthe) a été utilisé depuis Dioscorides pour les désordres gastro-intestinaux, hépatobiliaires et gynécologiques

Artemisia Absinthium (Absinthe ou Wormwood)
Artemisia Absinthium (Absinthe ou Wormwood)

L’Absinthe peut être utile dans le syndrôme de fatigue chronique, la fibromyalgie, les intolérances alimentaires, la réhabilitation des patients ayant fait un usage abusif prolongé de drogues ou de médications multiples, les troubles menstruels avec tension nerveuse et dépression. L’absinthe et l’armoise commune sont parfois interchangeables en usage. L’armoise commune est considérée plus faible que l’absinthe. A. Abrotanum est moins utilisée mais également utile pour les troubles menstruels. Les autochtones de l’Amérique utilisaient A. Tridentata pour les rhumes et comme bain de pieds pour les douleurs aux pieds.

🌡️ TEMPÉRATURE

Bien que l’absinthe et l’armoise commune soient classifiées comme ayant une température variable, elles sont surtout utilisées pour les conditions de chaleur systémique. Notamment dans les cas d’humidité chaleur du foie, la chaleur de type vide et les conditions se présentant après le passage d’une infection, accompagnées de chaleur résiduelle. Notons que l’armoise commune est plus neutre que l’absinthe.

👅 SAVEUR

L’absinthe est fortement amère, ce qui en fait une plante régulatrice des fonctions gastro-intestinales et hépatobiliaires. L’armoise commune est moins amère et moins aromatique.

🐉 ACTIONS

Chasser la chaleur vide: fièvre intermittente ou chronique (pas les fièvres aigües de type plénitude chaleur) On dit qu’elle chasse les « pathogènes retenus »

Tonique général et digestif, vermifuge, hépatique, renforce le sang, emménagogue, utile en cas d’aménorrhée, infertilité, faible libido, tranquilisante, anticonvulsivante, antispasmodique

Les Armoises régularisent l’utérus froid, en calmant les spasmes et irrégularités menstruelles ainsi qu’en bougeant et renforçant le sang au niveau de l’utérus

Disperse le foie et calme le yang et le coeur; calme l’irritabilité et utile pour la dépression, les maux de tête, l’anxiété

Artemisia Absinthium est utilisée dans la formulation de l'Absinthe
Artemisia Absinthium est utilisée dans la formulation de l’Absinthe

☠️ TOXICITÉ

Attention à la concentration de thujone dans les distillats d’alcool et d’autant plus, les huiles essentielles. On croyait avant que le thujone était responsable de la toxicité du breuvage qu’on surnomme la fée verte. On sait maintenant que l’alcool est probablement le plus toxique des ingrédients de ce breuvage. Les craintes quant à la toxicité du thujone -à doses élevés- vient de l’historique de l’abus des spiritueux à très forte teneur en alcool qui étaient distillés avec de A. Absinthium. Le procédé concentre les huiles essentielles de la plante, augmentant les concentrations de thujone à des niveaux beaucoup plus élevés que ceux mesurés dans une infusion ou une teinture thérapeutique typique d’absinthe.

⚠️ AVERTISSEMENT

Certains pays exigent d’inscrire la concentration de thujone sur les produits à base d’alcool contenant de l’absinthe. L’utilisation de l’huile essentielle en tant que telle est restreinte dans plusieurs pays. La surdose de thujone pourrait entraîner des inconforts et dangers: vertiges, insomnies, cauchemars, vomissements, convulsions, crampes intestinales, rétention d’urine, ainsi que dommages rénaux dans les cas sévères.

A. Absinthium ne présente aucune toxixité en infusion, mais elle pourrait cependant aggraver les patients souffrant d’acidité gastrique dû à son caractère très amer.

Certains auteurs interdisent l’armoise durant la grossesse et l’allaitement, surtout A. Absinthium et A. Abrotanum (l’armoise citronnelle)

Absinthium et Abrotanum n’ont pas d’usage répertorié en Asie selon le Chinese Herbal Dictionnary

🇨🇳 L’Artemisia en Chine

Quelques espèces d’Artemisia sont utilisées par la médecine traditionnelle chinoise (MTC)

Qīng Hāo 青蒿 (Artemisia Apiacea mais aussi Artemisia Annua)

🌡️ TEMPÉRATURE

Fraîche ou froide

👅 SAVEUR

Amère et piquante

🍂 RÉCOLTE

À l’été ou à l’automne

MÉRIDIENS

Foie et Vésicule biliaire

🐉 ACTIONS

Comme l’Absinthe, Artemisia Apiacea est utilisée pour les condition fébriles. Cependant Apiacea est utile pour tous les types de fièvre, y compris la malaria, donc autant la plénitude chaleur que la chaleur vide

🙅🏻 CONTRE-INDICATION

Artemisia est contre-indiquée pour les femmes en période post-natale qui sont en vide de sang ou en vide de rate/pancréas avec froid interne

Yīn Chén Hāo 茵陈 (Artemisia Capillaris)

🌡️ TEMPÉRATURE

Neutre ou légèrement fraîche

👅 SAVEUR

Amère

MÉRIDIEN

Rate, estomac, foie et vésicule biliaire

🍂 RÉCOLTE

À l’été ou à l’automne

🐉 ACTIONS

Élimine l’humidité et la chaleur, dissipe la jaunisse

Utile dans le traitement de l’hépatite virale

Anticoagulante

Extrait liquide d’Artemisia Capillaris (茵陈 Yīn Chén Hāo)

Extrait liquide d’Artemisia Capillaris (茵陈 Yīn Chén Hāo)

Documentée pour la première fois dans The Divine Husbandman’s Herbal Foundation Canon 神農本草經 shén nóng běn cǎo jīng dans le contexte du traitement des maladies du foie

Comme l’Absinthe, Artemisia Capillaris peut être utiles pour traiter des conditions hépatobiliaires chaudes ou froides

Utile en cas d’eczéma et démangeaisons

🙅🏻 CONTRE-INDICATION

Jaunisse accompagnée de déficience dans le réchauffeur moyen

Ài yè 艾葉 (Artemisia argyi)

Artemisia Argyi (艾葉 Ài Yè)

Artemisia Argyi (艾葉 Ài Yè)

🌡️ TEMPÉRATURE

Tiède à Chaude

👅 SAVEUR

Amère et piquante

MÉRIDIEN

Foie, rate, reins

🍂 RÉCOLTE

Argyi est récolté au printemps ou en été avant la floraison

🐉 ACTIONS

Arrête les saignements (une fois grillé et carbonisé)

i.e. hémorragies puerpérales (entre l’accouchement et le retour des règles), métrorragies, ménorragies

Disperse le froid

Calme les douleurs

Réchauffe les méridiens

Apaise la difficulté respiratoire et la toux

Chasse les mucosités

Utile pour traiter dermatoses et eczéma, en décoction ou fumigation à usage locale

Dysménorrhée, douleur pelvienne/épigastrique/abdominale de type froid

Inhiberait l’agrégation plaquettaire

Artemisia Argyi et Abronatum présentent une activité antiallergique

Lorsqu’on considère Ài Yè en tant que A. Vulgaris, on pense surtout ici à l’utiliser pour des désordres de la santé de la femme de type froid et vide, comme la menace d’accouchement prématuré

Selon les auteurs, A. Vulgaris et A. Argyi pourrait être parfois confondues et Vulgaris est parfois utilisée en succédanné pour Argyi (Ài Yè, 艾葉)

Utilisée depuis longtemps comme stimulant pour activer le retour des règles, faciliter l’accouchement et l’expulsion des lochies

Artemisia Argyi est utilisée dans le conditionnement traditionnel de la plante permettant de fabriquer l’outil de moxibustion appliqué dans le cadre de la pratique de l’acupuncture – moxibustion

🙅🏻 CONTRE-INDICATION

Usage interne: À utiliser avec précaution en présence de chaleur dans le sang ou de déficience de yin

Usage externe: Applications externes ciblées d’Artemisia Argyi par la pratique de l’acupuncture – moxibustion est interdite aux patients qui présentent des signes de chaleur, qu’il s’agisse de plénitude chaleur interne ou encore de chaleur secondaire à un vide de yin

Rouleaux de moxibustion, fabriqués à l’aide d’Artemisia Argyi

Rouleaux de moxibustion, fabriqués à l’aide d’Artemisia Argyi

✍🏼 À propos de l’auteur

Olivier Roy, Acupuncteur. En date de 2020, Olivier Roy compte 16 ans d’expérience en tant que professionnel de la santé. Les 13 dernières années ont été dédiées à la pratique clinique de l’acupuncture, dont l’acupuncture obstétrique, l’acupuncture pédiatrique, l’acupuncture dans le cadre de protocoles de fertilité, l’acupuncture pour la performance sportive, l’acupuncture dans la réhabilitation de blessures pour les sportifs professionnels, mais aussi ceux qui font ça dans leur salon, les retraités qui ont décidé de rester actifs, et aussi les voyageurs, venus de loin pour trouver l’expertise québécoise en acupuncture. Olivier Roy mène une pratique occupée à Montréal et administre aussi régulièrement des traitements d’acupuncture aux patients en milieu hospitalier.

📚 RÉFÉRENCES

(1) Combining Westerb Herbs and Chinese Medicine Principles, Practice and Materia Medica, Jeremy Ross, Greenfields Press, 2003

(2) Pharmacopée et Médecine Traditionnelle Chinoise, Plantes chinoises – Plantes occidentales, Dr. G. Guillaume, Dr. Mach – Chieu, Éditions DésIris, 1987

(3) Classique Interne de l’Empereur Jaune Huangdi Neijing 黄帝内经

(4) Characteristics, clinical effect profile and tolerability of a nasal spray preparation of Artemisia abrotanum L. for allergic rhinitis, Remberg P, Phytomedicine, 2004 January