Acupuncture et fasciite plantaire

Acupuncture et fasciite plantaire

acupuncture et fasciite plantaire
Les sportifs impliqués dans des activités physiques, incluant la course à pied et les sauts, sont des candidats potentiels à la fasciite plantaire

La fasciite plantaire est l’une des raisons de consultation les plus fréquentes à la clinique d’ acupuncture . Une combinaison de traitements locaux et distaux sont souvent utilisés pour soulager la douleur, l’inflammation et favoriser la récupération. L’acupuncture et l’acupuncture laser se sont toutes deux démarquées comme avenues thérapeutiques dans le traitement de la fasciite plantaire. Une combinaison de l’acupuncture à l’aide d’aiguilles hypodermiques et d’acupuncture laser peut être utilisée pour traiter la fasciite plantaire en clinique.

FASCIITE PLANTAIRE: DÉFINITION ET PRÉVALENCE

La fasciite plantaire est une cause courante de douleur au talon, ou encore de douleur dans la plante du pied. 

Souvent, la douleur se manifeste graduellement sans qu’il soit possible d’y associer un traumatisme aigu. Il est courant que la raideur soit présente dès le réveil. La sensation est parfois améliorée au bout de quelques pas, puis la douleur s’aggrave ensuite en intensité au fil de la journée. La douleur ressentie au moment de toucher le sol peut être assez sévère et nuire à la marche.

La fasciite plantaire affecterait de 15-20% de la population. Les segments de la population les plus touchés incluent les femmes, les personnes en état d’obésité, et ceux souffrant de douleurs localisées ailleurs. La condition deviendrait également plus fréquente avec l’âge. La fasciite plantaire peut devenir la cause d’un déclin significatif de la qualité de vie, affectant la capacité de marcher ou de courir. Les sportifs impliqués dans des activités physiques, incluant la course à pied et les sauts, peuvent en souffrir davantage.  (1) (2)

Il y a parfois des épines osseuses chez les patients souffrant de fasciite plantaire. Par contre, ces épines ne sont pas considéré comme étant une cause de la fasciite plantaire et elles peuvent être présentes sans être liées à la condition.

À noter que la fasciite plantaire peut également être désignée par d’autres noms: talalgie, talalgie du coureur, talon du policier, meurtrissure du talon, syndrome douloureux du talon, douleur sous-calcanéenne, calcanéodynie, névrite, épine sous-calcanéenne, périostite calcanéenne, entorse de la voûte plantaire médiale, bursite calcanéenne inférieure…

acupuncture et fasciite plantaire

FASCIITE PLANTAIRE ET ACUPUNCTURE : L’EFFICACITÉ DÉMONTRÉE

Les revues de littérature du US Department of Veteran Affairs ainsi que celle de l’Acupuncture Evidence Project concluent toutes deux que l’acupuncture a démontré des effets potentiels positifs dans le traitement de la douleur au talon. (3)(4)

Mécanismes impliqués dans le traitement de la douleur par acupuncture

Le traitement d’acupuncture permet la sécrétion d’opioïdes endogènes. L’insertion des aiguilles causent un effet local sur les terminaisons nerveuses, favorisant la libération de neuropeptides éliminant la douleur. (5)

Le traitement d’acupuncture amène la libération d’adénosine, qui possède d’importantes propriétés anti-inflammatoires et anti-douleur, en plus d’améliorer la circulation sanguine localement (6)

Les fibroblastes sont stimulés par l’acupuncture, ce qui engendre une réaction de réparation des tissus à proximité des sites de puncture (7)

L’électroacupuncture rend également disponible à la circulation sanguine des cellules souches mésenchymateuses de la moelle osseuse, ce qui permettrait d’expliquer en partie l’effet anti-inflammatoire et régénérateur sur les zones traitées. (8)

L’acupuncture réinitialise les réseaux de connectivité fonctionnelle cérébraux

Acupuncture comparée à d’autres traitements

Déjà en 2012, on notait un recours à la hausse de l’acupuncture chez les podiatres. La revue systématique de Richard James Clark et Maria Tighe rapporte que des études de hautes qualités soulignent des bénéfices significatifs de l’acupuncture dans le traitement de la fasciite plantaire. On recommande alors de considérer l’acupuncture dans la gestion des patients atteints de fasciite plantaire. Les auteurs avaient alors retenu 5 essais randomisés contrôlés et 3 études comparatives non randomisées sont alors inclues pour arriver à ce constat. (9)

L’essai randomisé contrôlé de Wipoo Kumnerddee et Nitsara Pattapong relève une amélioration de l’indice de la fonction plantaire seulement dans le groupe traité à l’acupuncture. Aussi, les patients atteignent une résolution de leur condition de fasciite plantaire dans 80% des cas traités par acupuncture, comparativement à 13% pour le groupe contrôle. (10)

Le narratif appuyant plus fortement le traitement par acupuncture de la fasciite plantaire s’intensifie davantage au cours des années. À partir de 2017, les recommandations ramènent l’acupuncture au premier plan en ce qui concerne le traitement de la fasciite plantaire. L’essai contrôlé randomisé multicentrique de James Dunnin et al. a démontré que l’électroacupuncture, combinée aux soins usuels (thérapie manuelle, exercices et ultrasons) permettrait à un nombre significativement plus élevé de patients d’arrêter complètement la médication anti-douleur. Aussi, l’électroacupuncture combinée aux soins conventionnels permet également de significativement réduire la douleur du premier pas le matin, la douleur au repos, la douleur durant l’activité, comparativement aux patients traités seulement aux soins usuels. (11)

Selon l’étude clinique de Shiryan Rastegar et al., bien que les injections de cortisone peuvent parfois pallier à court terme à la douleur au talon, l’acupuncture produirait à long terme des résultats plus satisfaisants pour les patients atteints de fasciite plantaire. (12)

De fait, le rapport comparatif de l’essai randomisée d’Esat Uygur et al. appuie cette observation en notant que l’index de fonction plantaire est significativement amélioré par l’acupuncture à la 3e semaine et au 6e mois du suivi, tandis que les injections de corticostéroïde (cortisone) amènent une amélioration à la 3e semaine, mais perdraient leur efficacité au 6e mois. C’est pourquoi les auteurs concluent que l’acupuncture comme étant une procédure fiable pour la fasciite plantaire, apportant de meilleures résultats que l’injection de corticostéroïde. (13)

FASCIITE PLANTAIRE ET ACUPUNCTURE LASER: L’EFFICACITÉ DÉMONTRÉE

L’acupuncture laser fait référence à la modulation de processus physiologiques par l’application de lumière à basse intensité, soit à l’aide d’un laser ou d’une diode électro luminescente. On parle parfois de PBMT (photobiomodulation) mais d’autres différentes acronymes sont également utilisées en anglais, tels que LLLT (Low Level Laser Therapy) La disparité dans la façon de nommer la même approche thérapeutique s’explique par son utilisation dans des contextes différents et probablement en partie encore par son caractère relativement assez inusité en comparaison à d’autres approches plus invasives. 

Lorsqu’on fait référence à l’acupuncture laser plus précisément, on entend en fait précisément la stimulation des sites de biostimulation à l’aide d’un rayonnement laser rouge/infrarouge. Les localisations précises de ces interfaces de biostimulation se définissent en tant que points d’acupuncture, qui sont en fait des zones de moindre résistance électrique chez l’humain et l’animal. Les aiguilles de métal, la lumière, l’électricité, la moxibustion et les champs magnétiques peuvent être utilisés pour moduler les réponses physiologiques spécifiques à ces zones réflexes.

En 2019 la méta-analyse de Solange Almeido dos Santos et al. révèle l’efficacité de la photobiomodulation dans le traitement de la fasciite plantaire chronique. La douleur est réduite, la fonction plantaire est améliorée. Les auteurs dénotent que la dosimétrie utilisée est très variable dans la littérature. (14)

Le suivi post-traitement de la revue systématique de Wei Wang et al. met également en lumière l’efficacité durable du laser à basse intensité dans le traitement de la douleur au talon des patients atteints de fasciite plantaire. Les auteurs mentionnent l’efficacité notable qui perdure toujours au moment de colliger les données, 3 mois après les traitements. (15)

LASER vs SOINS USUELS

L’essai clinique randomisée d’Eda Cinar et al. sortie en 2018 a tenté de différencier l’effet de la thérapie laser combinée aux soins usuels versus les soins usuels à eux seuls. Les deux groupes (laser + soins usuels vs. soins usuels seuls) ont montré une réduction de la douleur sur 3 mois, cependant le groupe laser + soins usuels présentait moins de douleur au bout de 3 mois. Les auteurs concluent donc que la thérapie laser combinée aux soins usuels (exercices et orthèse) est supérieure aux soins usuels seuls pour améliorer les résultats fonctionnels ainsi que la douleur associée à l’activité. (16)

LASER vs SHOCK WAVE

L’essai clinique randomisé contrôlé d’Aslihan Ulusay (2017) avait pour but de comparer l’efficacité de la thérapie laser (LLLT), la thérapie shock wave (ESWT) et la thérapie par ultrasons (US) en utilisant l’imagerie par résonance magnétique (IRM) pour corroborer les résultats cliniques.  Les taux de succès des traitements respectifs étaient de 70.6% pour la thérapie laser, 65% pour la thérapie shock wave et 23.5% pour la thérapie par ultrasons. Le critère primaire permettant de conclure qu’un traitement fût un succès consiste à une réduction de plus de 60% de la douleur au talon pour au moins 2 des 3 douleurs mesurées au talons.

Les auteurs, ainsi que ceux de l’essai clinique randomisé contrôlé (2020) de Alpturker et al. dénotent une diminution significative de l’épaisseur du talon après le traitement, mise en évidence par IRM. (17) (18)

Ulusay et al. (2017) ainsi que Sanmak et al. (2019) considèrent dans leur conclusion que la thérapie laser et la thérapie shock wave sont toutes deux efficaces sur la douleur, la motricité podale et l’épaisseur du fascia dans le traitement de la fasciite plantaire. (19)

LLLT vs PLACEBO SEUL

L’essai clinique contrôlée, à double aveugle de Kiritsi et al. (2010) dénote une différence significative entre les patients traités par thérapie laser versus ceux traités par placebo, pour toutes les situations d’évaluation c’est-à-dire le niveau douleur après le repos, ainsi qu’après les activités quotidiennes. (20)

Les résultats de Macias et al. (2015) corroborent ces résultats dans leur étude randomisée contrôlée, dénotant une amélioration significative de la douleur dans le groupe traité par thérapie laser versus celui traité par placebo. (21)

CONCLUSION

En pratique clinique, une combinaison des deux modalités discutées ici, soient l’acupuncture et l’acupuncture laser, peuvent être utilisées dans le traitement de la fasciite plantaire. L’une ou l’autre des approches est parfois utilisée seule également. N’attendez pas que votre patron de marche se détériore ou encore de vous blesser ailleurs en boîtant par compensation pour éviter la douleur. Consultez un-e acupuncteur-e qui utilise une combinaison d’acupuncture et d’acupuncture laser dès aujourd’hui, pour adresser efficacement votre problème de fasciite plantaire chronique, ou encore de fasciite plantaire aiguë.

📚RÉFÉRENCES

(1) Am J Epidemiol 2004 Mar 1;159(5):491-8. doi: 10.1093/aje/kwh071. Prevalence of foot and ankle conditions in a multiethnic community sample of older adults J E Dunn et al. 

(2) J Foot Ankle Res 2008 Jul 28;1(1):2. doi: 10.1186/1757-1146-1-2. Prevalence and correlates of foot pain in a population-based study: the North West Adelaide health study, Catherine L Hill et al.

(3) Hempel, S., Taylor, S. L., Solloway, M. R., Miake-Lye, I. M., Beroes, J. M., Shanman, R., et al. (2014). Evidence Map of Acupuncture. Washington (DC): Department of Veterans Affairs.

(4) McDonald, J. L., & Janz, S. (2017). The Acupuncture Evidence Project

(5) Neuroscience Letters, Volume 361, Issues 1–3, 6 May 2004, Pages 258-261 Mini-review, Acupuncture and endorphins, Ji-ShengHan

(6) Goldman N, Chen M, Fujita T, et al. Adenosine A1 receptors mediate local anti-nociceptive effects of acupuncture. Nat Neurosci. 2010;13(7):883-888. doi:10.1038/nn.2562

(7) Langevin, H. M., Bouffard, N. A., Churchill, D. L., & Badger, G. J. (2007). Connective Tissue Fibroblast Response to Acupuncture: Dose-Dependent Effect of Bidirectional Needle Rotation. The Journal of Alternative and Complementary Medicine, 13(3), 355–360. https://doi.org/10.1089/acm.2007.6351

(8) Stem Cells Journals, Regenerative Medicine, Electroacupuncture Promotes Central Nervous System-Dependent Release of Mesenchymal Stem Cells, Tatiana E. Salazar et al.

(9) Review  Acupunct Med 2012 Dec;30(4):298-306. doi: 10.1136/acupmed-2012-010183. Epub 2012 Oct 25. The effectiveness of acupuncture for plantar heel pain: a systematic reviewRichard James Clark, Maria Tighe

(10) The American Journal of Chinese Medicine Vol. 40, No. 06, pp. 1167-1176 (2012) Efficacy of Electro-Acupuncture in Chronic Plantar Fasciitis: A Randomized Controlled Trial Wipoo Kumnerddee and Nitsara Pattapong

(11) Randomized Controlled Trial  PLoS One 2018 Oct 31;13(10):e0205405. doi: 10.1371/journal.pone.0205405. eCollection 2018. Electrical dry needling as an adjunct to exercise, manual therapy and ultrasound for plantar fasciitis: A multi-center randomized clinical trial, James Dunning et al.

(12) Randomized Controlled Trial Int Orthop 2018 Jan;42(1):109-116. doi: 10.1007/s00264-017-3681-1. Epub 2017 Nov 8. Comparison of dry needling and steroid injection in the treatment of plantar fasciitis: a single-blind randomized clinical trial Shirvan Rastegar et al.

(13) Randomized Controlled Trial J Foot Ankle Surg 2019 Mar;58(2):301-305. doi: 10.1053/j.jfas.2018.08.058. Preliminary Report on the Role of Dry Needling Versus Corticosteroid Injection, an Effective Treatment Method for Plantar Fasciitis: A Randomized Controlled Trial,Esat Uygur et al. 

(14) Photobiomodulation, Photomedicine, and Laser Surgery Vol. 37, No. 6 Photobiomodulation—Review Parameters and Effects of Photobiomodulation in Plantar Fasciitis: A Meta-Analysis and Systematic Review Solange Almeida dos Santos et al., 2019

(15) Meta-Analysis  Medicine (Baltimore) 2019 Jan;98(3):e14088. doi: 10.1097/MD.0000000000014088. Clinical efficacy of low-level laser therapy in plantar fasciitis: A systematic review and meta-analysis Wei Wang et al.

(16) Randomized Controlled Trial, Lasers Med Sci, 2018 Jul;33(5):949-958. doi: 10.1007/s10103-017-2423-3. Epub 2017 Dec 23. Low-level laser therapy in the management of plantar fasciitis: a randomized controlled trial, Eda Cinar et al. 

(17) Original Research Volume 56, issue 4, p 762-767, July 01, 2017, Magnetic Resonance Imaging and Clinical Outcomes of Laser Therapy, Ultrasound Therapy, and Extracorporeal Shock Wave Therapy for Treatment of Plantar Fasciitis: A Randomized Controlled Trial, Aslihan Ulusoy, MD et al.

(18) Int J Rheumatol 2020 Aug 27;2020:4386361. doi: 10.1155/2020/4386361. eCollection 2020. Evaluation Effects of Laser Therapy and Extracorporeal Shock Wave Therapy with Clinical Parameters and Magnetic Resonance Imaging for Treatment of Plantar Fasciitis in Patients with Spondyloarthritis: A Randomized Controlled Trial Kezban Armagan Alpturker et al.

(19) Turk J Phys Med Rehabil. 2019 Jun; 65(2): 184–190. Published online 2018 Oct 27. doi: 10.5606/tftrd.2019.3528 Comparison of effects of low-level laser therapy and extracorporeal shock wave therapy in plantar fasciitis treatment: A randomized, prospective, single-blind clinical study Ömür Damla Yinilmez Sanmak et al. 

(20) Ultrasonographic evaluation of plantar fasciitis after low-level laser therapy: results of a double-blind, randomized, placebo-controlled trial, Olga Kiritsi et al.  Lasers in Medical Science  volume 25, pages 275–281, 2010

(21) The Journal of Foot and Ankle Surgery, Original Research, volume 54, issue 5, p. 768-772, September 01, 2015, Low-Level Laser Therapy at 635 nm for Treatment of Chronic Plantar Fasciitis: A Placebo-Controlled, Randomized Study, David M. Macias, MD et al. 

📷 Woman photo created by wayhomestudio – www.freepik.com